Plus jamais sans ma tablette

Plus jamais sans ma tablette

Alaviva compte chez les retraités des sympathisantes et des sympathisants qui suivent assidûment ses publications. Après la première activité d’Alaviva au Sélection-Lévis, Yolande Boutin s’est mise à suivre la page Facebook, à réagir ou à commenter certaines publications et à nous envoyer des messages d’encouragements. Curieuse, je lui ai proposé une rencontre pour découvrir son intérêt pour cet outil de communication et l’usage qu’elle en fait.

Son initiation à la tablette s’est produite grâce à son neveu. Il venait d’allumer la flamme! Il n’avait pas traversé le pas de la porte avec sa tablette qu’elle rêvait déjà d’en posséder une. Tant de possibilités dans un si petit objet. Femme allumée et déterminée, Madame Boutin se rend dans un magasin pour en acheter une. Le choix est trop grand. Le neveu arrive à la rescousse pour l’aider à choisir et à apprivoiser sa nouvelle machine.

Débute alors une belle histoire humaine, marquée par des retrouvailles de membres de la famille ou d’amis vivants au loin, par des correspondances régulières avec des frères, des soeurs, des cousins, des neveux et des amis. Grâce à la tablette, la routine matinale comprend une séance d’information, d’écriture et de jeux. La journée se termine par une séance de lecture, moment de bonheur captivant où les «pages» se tournent rapidement.

Pour se divertir, elle joue. Son jeu préféré est Candy Crush Soda Saga. Parfois, avec son réseau, elle peut «tricher» ou «ressusciter». Bonne joueuse, elle aide aussi les autres à passer des niveaux ou à obtenir de meilleurs résultats. Qui a dit que le jeu était sérieux?

Andrée Pelletier

Présidente

crédit photo: Édouard Mosseau
crédit photo: Jérome Bourque